PREPA IRONMAN : MOIS 6

Pour débuter ce dernier récapitulatif mensuel, j'aimerais vous remercier.


Oui, toi derrière ton écran, toi qui suis mes aventures depuis quelques mois, toi qui m'encourages, me questionnes et me félicites. J'ai fait le choix très vite de partager au maximum cette aventure donc c'est un peu aussi la vôtre ;)


Plus individuellement, j'aimerais remercier successivement Victoria, qui a été la meilleure coéquipière du monde depuis 9 mois. Merci pour ta compréhension, tes mots, tes encouragements.


Ensuite, mon entraîneur, sans qui « rien n’aurait été possible ». Merci Cyril : tu es un GRAND entraineur.


Merci à Eric Harispe mon kiné sans qui je ne serais sans doute toujours pas en état de courir. Eric is magic !


Merci à mes partenaires : Xavier de Culture vélo Anglet et Foulées Côte Basque.

Merci à Compressport France, Saucony, BernasCOM.

Merci à Profil Design, Rotor.

Merci aussi à Tim Ju, l'expert matos.


Merci, bien sur, à tous mes potes de l'Aviron Bayonnais Triathlon qui m’ont appris à nager et à devenir un sportif plus complet et avec qui j’ai enchainé de belles séances dans toutes les disciplines. Je suis passé d’un poisson d’eau douce en un presque nageur en seulement 8 mois.


Merci également à mes clients qui ont su être compréhensifs parfois avec mon programme : Compressport France, Bask Coast, etc..


Merci à mes amis proches et lointains qui sont revenus vers mois grâce à cette belle aventure Ironman.


Voilà, on peut commencer :


Ce mois était scindé en deux parties : une première très intense et les deux dernières semaines plus légères à l'approche de la course.

J'ai pu faire toutes les sorties parfaitement à pied, en vélo ou en natation.


Deux semaines pour casser

L’objectif des deux premières semaines était de faire un gros bloc de travail dans les 3 disciplines : casser le corps pour mieux surcompenser.

En détails : de longues sorties à vélo, des sorties enchainées à pied rapides elles aussi et des séances type dans l’eau avec un gros travail de surfatigue.

Les sensations ont été bonnes durant les séances, seul point négatif, ma capacité à devenir un légume passé 19h tous les jours.



Deux semaines pour récupérer



Les deux dernières semaines ont été plus cool et composées presque exclusivement de sorties courtes. Le principe : ne pas laisser le corps s’endormir pour mieux surcompenser et ne pas laisser le corps s’endormir.

Quelques séances de vitesse à pied, en plein soleil, heureusement que ma sauveuse était là. Des séances de rythme IM et Half à vélo et des séances intenses dans l’eau, un grand merci à Xavier pour la compagnie !




En chiffre, voici mon mois de Juin :

34 séances au total pour presque 57 heures et 1306km.

- Cyclisme : 15 séances 43h et 1180km (qualitatif et quantitatif), 7 séances de HT sont dans ce total à 0km/h - Course a pied : 11 séances, 9h43 et 112km. De la vitesse et quelques séances type Iron - Natation : 8 séances de natation pour 4h54. Moins de volume, plus de vitesse et de test en eau libre


PS : Bon, il manque les 4 derniers jours mais on va dire que je vous les offre, c’est pour moi !

Objectif dimanche ? Faire la meilleure course possible

Je reçois depuis quelques semaines de nombreuses questions : « Alors objectif ? » « Alors, la pression ? »


Pour être clair, j’aborde cette course dans de très bonnes conditions. J’ai énormément travaillé mais c’est dans ma nature, je suis un perfectionniste comme certainement tous les athlètes ayant connu le « haut » niveau.


Un Ironman se respecte, on aborde pas une course de plus de 9h la fleur au fusil, ça se prépare, se rêve mais surtout se travaille.

Je partirai dimanche avec l’état d’esprit libéré : j’ai vécu une année Ironman formidable, plein de rencontres, un gros travail physique, mental, la découverte d’une magnifique région. Je ne conçois pas la vie sans apprentissage, sans réalisation ni construction.


Cet Ironman faisait partie d’un parcours que je m’étais fixé il y a bien longtemps.

J’avais décidé d’apprendre à devenir l’athlète le plus complet possible sur une période déterminée.

Durant ces 3.8km/180km/42km j’aurai toutes les images de cette belle année dans la tête, ces entrainements aquatiques jusqu’à 22h pour apprendre à nager, ces sorties club avec les copains, ces centaines de cols, ces séances à pied dont seul Cyril détient le secret, ces moments de complicité, de partage, d’apprentissage.


Ces 6 mois m’ont changé, m’ont fait grandir.


Quel que soit votre niveau, votre poids, votre situation : lancez-vous des défis !

Sortez de votre zone de confort, il y a quelque chose de grand derrière elle, croyez-moi !


Rendez-vous à tous dimanche sur la Promenade des Anglais pour l’apothéose de ce fabuleux voyage.


Stéven


Suivez-moi
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Instagram Social Icon
Derniers Posts
Posts du mois
Archives
Nuage de mots clé
©2020 Steven Le Hyaric