top of page

AlpsMan, tu as eu ma peau !

Le lac d’Annecy, ses paysages fantastiques et sa douceur de vivre.

Oui mais, oui mais..je suis venu ici pour le AlpsMan, ce nouveau triathlon extrême qui porte bien son nom.

Pourquoi ? Parce que les 3,8km dans le noir quasi complet, les 183km avec 5000m de dénivelé positif et les 42km à pied, dont le fameux Semnoz pour finir, oh une brindille (1300M de D+ en 15km presque exclusivement en trail) feraient fuir plus d'un aventurier triathlète en quête de sensations intenses.


ALPSMAN, MON AMOUR