LE REGARD DE L'EXPERT : L'OSTEOPATHIE DU SPORT

Les sportifs font de plus en plus souvent appel à des ostéopathes, toutes les équipes et fédérations professionnelles ont désormais leurs osthéopathe attitrés

Si les sportifs s'intéressent tellement à l'ostéopathie, c'est que celle-ci peut intervenir auprès d'eux à plus d'un titre.

Je suis donc allé à la rencontre d'un osthéopathe (le mien) spécialisé dans le domaine du sport depuis une quinzaine d'années, il s'est notamment occupé d'équipes pro et semi pro en basket, foot et rugby.




Eric, tu es l’ostéopathe de nombreux sportifs et triathlètes comme Benoit Kuentz (Triathlète Longue Distance) sélectionné à Hawaii l'an passé et Loic Chetout, cycliste professionnel dans l'équipe Cofidis. Quel est votre rôle auprès d'eux ?



Les soins ostéo ont pour but de préserver un équilibre global du corps, faire en sorte qu'il puisse être soumis à un certain nombre de sollicitations sans en payer le prix . Ces soins concernent essentiellement le rachis et le système ostéo articulaire mais on ne peut laisser de côté la sphère viscéral, digestive ou musculaire par exemple. Concrètement, il s'agit de rendre une mobilité à une structure: une articulation limitée, un muscle contracté ou un organe spasmé qui peut engendrer des attitudes vicieuses , des douleurs donc une perte de performance ou un processus lésionnel dégénératif. Je ne pratique pas la médecine, mon champ de compétence se limite à la partie "mécanique" du corps humain.


Concrètement, en quoi consistent ces soins ostéopathiques ?


L'ostéopathie dans le domaine du sport a deux postulats: circonscrire les effets délétères du sport sur la mécanique humaine, prévenir les maux articulaires et musculaires résultant de l'activité physique. Nous fonctionnons d'une certaine façon, il s'agit d'une prédominance fonctionnelle. Elle est régie par notre morphotype, notre type de sport et nos antécédents traumatologiques. Ma pratique vise à rendre ou maintenir une capacité d'adaptation vis à vis de la discipline pratiquée.


L’ostéopathie du sport est une discipline à part entière selon toi?


Mon rôle auprès des sportifs est double : agir en amont, en prévention sur les déficits de mobilité articulaires puis en aval après des traumatismes vrais comme une chute, une entorse par exemple.

ce sont des fonctions différentes qui convergent vers l'objectif de réduire les effets néfastes de la pratique du sport en haut niveau.


"L'osthéopathie du sport est à l'ostéopathie ce que la formule est à la voiture citadine"


L'ostéo du sport est selon toi une discipline à part entière ?


On peut considérer l'ostéopathie du sport comme une spécialité, je dirai qu'elle est à l'ostéopathie ce que la formule 1 est à la voiture citadine. Ce sont des mécaniques semblables mais avec un haut niveau de performance qui laisse assez peu la place à la négligeance. La demande est plus pointue, spécifique et la réponse doit être adaptée. C'est un véritable challenge et une remise en question permanente.


Quels sont les principaux maux des sportifs que tu traites ?


Les maux sont essentiellement sur les articulations périphériques (épaule, coude, poignet, genou et surtout chevilles) et le rachis (lombalgies, cervicalgies) . La prise ne charge reste globale et on ne peut traiter une articulation en dehors du contexte global même si certains traumatismes isolés (entorse de la cheville fraiche) peut être traités isolement. Ce ne sera jamais le cas pour la colonne vertébrale. Par ailleurs, le motif de consultation peut concerner un trouble digestif ou une fatigue générale.


On dit souvent que les sportifs qui s'entrainent beaucoup souvent blessés, est ce vrai ?


Le corps est une formidable mécanique mais nous sommes assez inégaux ce qui a pour double conséquence l'installation de compensations ou dysfonctions et une fréquence plus importante en fonction des caractéristiques physiologiques et anatomiques plus fragiles. Il est indéniable que fatigue, surentrainement et installation de lésions sont liés mais il est possible de le gérer. L'ostéopathie n'est qu'un maillon de la chaine avec le médecin, le kiné et le prépa physique.

exigence du sportif.

Les sportifs sont-ils plus exigeants (pour ne pas dire chiant) que les patients dit classique ?

Exigeant,c'est pas faux. Je préfère dire pressant dans le sens où le vrai sportif n'aime pas être limité par une blessure ou une douleur. Exigeant, il est vrai, pour l'ostéo qui gère une patientèle de ville en parallèle d'une patientèle sportive pressée et toujours en demande. Personnellement j'aime la pression et j'aime le sportif qui a toujours la démarche de vouloir s'en sortir alors je n'ai pas de pression, je suis plutôt addict !

Tu soignes autant la tête que le corps non ?

La première question d'un vrai sportif, qu'il se fasse une contusion ou une fracture ouverte sera "Quand est ce que je reprends?" Alors oui, le soutien moral est constant, il faut guider, conseiller mais l'ostéopathie n'a pas vocation a prendre en compte le psyché, il vaut mieux orienter au mieux son patient sportif.

Pour contacter Eric

Eric Harispe

Osthéopathe, kinésithérapeute, masseur
Rue de l'Abbaye
64990 Lahonce

Téléphone : 05 59 31 63 95

Suivez-moi
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Instagram Social Icon
Derniers Posts
Posts du mois
Archives
Nuage de mots clé
©2020 Steven Le Hyaric